C'est le moment où la Lune réveille le vampire blafard sur sa couche vermeille.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Humaine] Furiae Fuji

Aller en bas 
AuteurMessage
Furiae Fuji

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 30/04/2009

MessageSujet: [Humaine] Furiae Fuji   Jeu 30 Avr - 21:16




[ Bon ben voila le retour ^^' la dernière fois je n'ai jamais réussi à poster une fiche correct je crois à cause de divers problèmes ^^'
je suis dsl ^^ mais je ne vous ai pas oublier loin de là!
Ma fiche ne sera pas celle de base et dites le si cela pose problème ]




+ RPG +

xNom : Fuji
xPrénom : Furiae
xAge : 19 ans

xSexe : Girl!
xSexualité : Hétéro Sexuel!
xParticularité : Ses yeux change de couleurs selon ses humeurs et états d'âmes. Diverses hyppothèses furent proposer mais le fait que la jeune Furiae fût mordu régulièrement est l'une des plus logique.

xDescription Physique :
Furiae n'est ni une personne trop grande ni trop petite, elle est d'une taille moyenne et de loin on pourrait la considérer comme "banal" mais... non. Toujours vétu de noir elle fait alors bien ressortir la paleur de sa peau qui avec ce contraste pourrait apparaitre comme blafarde ce qui n'est pas loin de la vérité.
Elle a une manie assez particulier de ce coiffer. Normalement long, ses cheveux sont entremélé dans un jeu de plumes noires... mettant davantage en avant le contour de son visage fin.
Une autre touche de noir se trouve au niveau de ses yeux. Un trait assez fin de les encadre laissant le bleu/vert de ses iris ressortir de façon frapante étant donner que ses yeux sont la seule touche de couleur vive présente. Elle a aussi une petite particularitée avec la couleur de ses yeux. Ils changent de couleur suivant son humeur ou tout simplement suivant la situation et l'expression que veut obtenir la jeune femme. Ses iris peuvent variées entre le vert, bleu, rouge, noir, noisette et même jaune/or.
Son apparence générale peu parraitre frele mais comme le dit un proverbe, "il ne faut jamais se fier aux apparences" et dans ce cas là c'est vrai! Furiae est très robuste et tout cela après avoir encaissé de nombreuse épreuve très rude dans son enfance.

xDescription Moral :
Furiae est la gentillesse et la puretée à l'état pur. Elle a toujours été, est et sera de bon fond et n'a jamais d'arrières pensées envers une personne. Elle aime le contact avec les gens qui l'entour et serait maleureuse si elle se retrouvait de nouveau seule contre un monde où à présent elle voyait des vampires de partout!
Malgrè toute cette gentilesse elle n'ésite pas à utiliser la carte de l'insolence pour se tirrer de mauvais pas, on lui a toujours dit qu'un vampire aimait chasser sa proie avant de s'en nourrir et donc souvent elle reste planter la à critiquer le vampire qui la chasse, au bout d'un moment il s'en lasse et la laisse filer.
Elle est également très naive et se laisse facilement avoir ou arnaquer même si depuis quelques temps elle tente de ne pas croire tous ceux qu'elle croise.
Aujourd'hui son seul but et de débarasser l'humanitée de la menace vampirique et bien de la menace! Car elle rester persuader que tout comme les humains ils en exitent de bien comme de mauvais... C'est par la suite ques son hyppothèse sera bonne ou non....

xAutre : Elle possèdait plusieurs armes et les manie à la quasi perfection dont le combat au corps à corps avec diverses dagues et un fouet. Il est bien entendu que sa méthode de "chasse" et la surprise! Quel vampire pourrait se laissser prendre de face par une simple humaine?


+ HORS RPG +

xPrénom : Anne
xAge : Ne pas souffler... *un, deux...*
xSexe : Mistère et boule de gomme :p


Dernière édition par Furiae Fuji le Ven 1 Mai - 13:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Furiae Fuji

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 30/04/2009

MessageSujet: Re: [Humaine] Furiae Fuji   Jeu 30 Avr - 21:18

xHistoire :
Il y a dix ans de cela j’habitais un petit village calme en pleine campagne, coupé de toutes les mauvaises ondes de la ville. Le village était calme et avait des hauts et des bas comme partout. Nous étions une petite communauté , mais cela suffisait. Nous étions tous heureux ainsi, du moins jusqu’au jour où un nouvel habitant arriva en pleine nuit. Il venait de la ville à ce qu’il paraissait. Il allait s’installé dans notre petit coin de paradis. C’était un jeune homme très séduisant qui, d’après quelques rumeurs, descendait d’une grande lignée de nobles. Mon frère et moi étions tout de même intrigués par cet étrange personnage que l’on ne voyait jamais se promener la nuit au village. Il avait un secret, ça nous en étions sûr ! Mon frère n’était guère plus âgé que moi et une nuit nous nous donnâmes la mission de nous infiltré chez lui. Ce que nous fîmes sans trop de difficultés doit-on dire, mais cela se compliqua plus tard… après avoir exploré un peu les lieux du RDC nous montâmes au second étage où se trouvait les chambres. Les deux premières chambres étaient vides, mais arrivé à la troisième un homme se jeta sur nous, mais cela n’était pas le propriétaire de la maison. Mon frère et moi, nous sommes mis à courir pour échapper à notre poursuivant, mais dut au bruit qu’il faisait d’autres arrivèrent. Nous ne savions pas d’où ils venaient, mais, terrifié nous continuions de courir. C’est à ce moment-là que dans un couloir mon frère se fit attraper juste avant que nous entrâmes dans la chambre du fond pour nous y réfugié. Mon frère criait alors que j’étais tombée à terre et puis d’un coup je n’entendis plus mon frère et quand je me relevais pour voir s'il allait bien je sentis que mes pieds trempaient dans quelque chose avant de regarder mon frère je remarqua avec effroi que mes pieds étaient tachés de sang et qu’en remontant les traces de sang ceux-ci s’arrêtaient à mon frère allongé sur le sol, inerte. Des larmes me vinrent soudain, des larmes à la fois de peur et de tristesse. C’est aussi à ce moment que je remarquais que ceux qui s’en étaient pris à mon frère me regardaient bizarrement et se rapprochaient. J’étais collé dos au mur juste à côté de la porte de la chambre du fond et quand le premier se jeta sur moi la porte vola en éclat et l’homme tomba raide mort. C’était le propriétaire de la maison… celui qui, avec mon frère, nous avions décidé d’enquêté… Il était si calme que cela donnait froid dans le dos… mais quand il vit le cadavre de mon pauvre frère au sol baignant dans son sang il entra dans une rage telle que ceux qui restaient partirent aussi vite que possible et quittèrent le vieux manoir. Quand le propriétaire se tourna vers moi il afficha une mine d’enterrement comme celle que l’on fait à la famille du défunt pour montrer sa compassion pour ce moment difficile. C’est en le regardant que je compris vraiment ce qui était arrivé à mon frère et je me remis à pleurer de plus belle tout en allant m’engouffrer dans les bras de celui qui venait sans doute de me sauvé la vie. Au départ, surprit, il me prit dans ses bras rapidement et me transporta jusqu’à l’entrée du manoir tandis que pendant qu’il me portait je continuais de pleurer au creux de sa poitrine. Une fois dehors il me déposa doucement par terre et s’agenouilla face à moi, afin de me parler plus sérieusement. Il me demanda de plus jamais m’approcher des vampires… que cela était pour mon bien et qu’il était navré pour ce qui était arrivé à mon frère… Il me demanda également de ne pas retourner chez moi et de chercher une nouvelle famille car les personnes qui étaient sortis étaient des vampires et que pour étancher la soif de sang que mon petit frère avait éveillé en eux et aller boire le sang de ceux qui habitaient ce village… Et c’est là que je pris peur et décida de m’enfuir loin d’ici. Jamais je n'avais réussi à reprendre une vie tout à fait normal après cela… Je n’avais jamais revu le vampire qui m’avait sauvé la vie et je priais de ne jamais retomber sur l’un de ces monstres à forme humaine… Mais j’étais encore loin d’avoir ce que je souhaitais…

Un soir de grands froids je voulus me réchauffer dans une taverne qui avait assez l'air mal fréquenté mais je ne comptais pas y rester de toute façon... Le tavernier m'avait servi une boisson chaude pour le reste d'argent que j'avais de ma journée puis une bagarre éclata... Des chaises et table volèrent à travers la pièce et voulant ne pas me faire assommer dans cet endroit je m'empressais de finir mon verre et de foutre le camp. Je détalais dehors, mais la bagarre devint plus violente et une chaise passa à travers une vitre qui se brisa et vola en éclat venant même m'entamer la peau à divers petits endroits. Une nouvelle fois je m'éloignais cette fois suffisamment loin avant de reprendre une allure plus calme en jetant un dernier coup d'œil derrière... Quelle bande de sauvage !

Je ne savais toujours pas où dormir cette nuit et il faisait un peu froid cette nuit pour dormir dehors. Mais bientôt cela n'allait plus être mon souci premier... Car un bruit léger de pas résonna derrière moi. On me suivait ? Risquant un regard derrière moi je ne vis personne et le bruit c'était arrêté.
Je repris donc ma marche tout en restant sur mes gardes. Enfin sur mes gardes... je guettais mes arrières et du coup ne faisait aucunement attention à ce qui pouvait y avoir devant... puis même si j'avais fait attention rien n'aurait empêché ce qui suit.
Je fonçais la tête la première sur quelque chose de dur et froid... Geler même... De la glace ? Me dis-je intérieurement avant de prendre du recule pour constater ce que c'était... Mais j'en n'avais même pas eu le temps ! J'étais déjà coincée contre le « bloque de glace » sans avoir eu le temps de dire ouf ! Ce n'est qu'après que je pus remarquer qu'il s'agissait d'un homme qui paraissait assez jeune. Ses traits étaient parfaits de ce que je pus voir puis j'eus un flash... Je me vis dans les bras d'un homme quand j'étais petite. Il avait les traits aussi parfaits que lui voir même plus !
Quand je reviens à la réalité le seul mot que j'eus sur les lèvres avant de tomber dans une subite inconscience fut...

Vampire...

Tout était trouble... Le sol bougeait ou alors c'est moi qui halluciné... Ma nuque me lançait atrocement et je voulus poser ma main dessus pour voir ce qui me faisait mal... Sous mes doigts, ma peau me semblait froide et pourtant j'avais affreusement chaud... cette sensation désagréable... des sueurs froides... J'avais du mal à toucher ma nuque... Des courbatures ? Des bleus ? Peut-être même les deux. Mes paupières étaient encore très lourdes, j'avais chaud et je grelottais...
Enfin je réussis à toucher ma nuque puis cette sensation de toucher m'avais déplu énormément... Autant dire que j'étais à présent terrifié ! La scène d'avant cette pièce me revint en mémoire à une allure folle qui n'épargna pas une migraine en plus de la douleur déjà insupportable !
J'avais deux troue dans la gorge ! Vampire... je me souvins du mot que j'avais prononcé ! Et je n'avais pas eu tord ! J'allais de nouveaux avoir affaire à l'un d'entre eux...
A cette simple idée je partis en sanglot sur un plancher humide dans une pièce dépourvue de lumière et ou un silence de mort régner en maitre ! Maitre... le sens de ce mot j'allais l'apprendre à ce moment d'ailleurs...
La douleur était atroce que je n'avais pus me résoudre à dormir... puis de toute façon je n'en aurais pas eu le loisir... Car une fois allongé une source lumineuse envahie subitement la pièce qui m'aveugla presque étant donné que mes yeux c'étaient habitués à la pénombre... Puis une sensation glacée et mouillé parcourra mon corps bien trop endolorie pour réagir... Plus cela allait moins cela allait... je touchais de plus en plus le fond... à moins que je sois déjà en dessous de la réalité.

Je continuai de grelotter puis une nouvelle fois les diverses douleurs de mon corps s'animèrent toute en même temps quand quelque chose m'attrapa par la nuque et me souleva. Je restais à peine quelque seconde en l'air avant de ressentir une vive, très vive douleur dans la nuque à l'opposer de la première douleur que j'avais constatée. Puis dans l'énergie du dernier espoir je t'entais de pousser ce monstre loin de moi malgré tous mes membres douloureux. Ce que je réussis à faire fut de le rendre plus violent, plus assoiffer, plus colérique ! Avalant une longue dernière gorgé de sang il s'éloigna que très légèrement de mon visage avant de me mettre une gifle qui un peu plus m'aurait arraché la tête puis me jeta à l'autre bout de la pièce. Avant d'atterrir au sol je percutais la tête contre le mur et tomba finalement lourdement au sol avant que la porte ne se referme brutalement, replongeant la pièce dans le noir le plus total...
Et cela continua de longue journée ou nuit peu importe j'étais devenu ce que l'on pouvait appeler un repas sur patte et un souffre douleur...
Je perdais peu à peu l'espoir de revoir le soleil, les arbres avant de mourir après tous ces mauvais traitements... le manque de sang... le froid... depuis très longtemps je n'avais pas mangé, j'avais énormément maigris... Je n'allais pas tenir bien longtemps.
Et ce n'est qu'au bout d'un certain moment d'absence de mon tortionnaire que je recommençais à voir un minimum d'espoir qui retomba après réflexion... qui me sortirais d'ici si ce n'était pas lui ? Puis profitant de cette absence pour récupérer un minimum. Je m'allongeais avec précaution évitant de trop m'appuyer sur mes innombrables bleus et sur mes membres trop douloureux.
Mes rêves avaient été tourmentés pendant que je dormais et je me réveillais donc en sursaut toujours dans cette même pièce noire après de nombreuses heures de sommeille apparemment, Mais ce ne fut pas que mes rêves qui m'avaient réveillé. Du bruit de porte claquer, de meubles renversés et de verre cassé vint jusqu'à mes oreilles. Le vampire était-il rentré ? Et fou de rage par-dessus le marché ?! Qu'allais-je subir ?! Je me blottis contre un angle de la pièce et regarda en direction de la seule issu de la pièce. Des bruits de pas se rapprochèrent puis on frappa à coup-de-poing et de pieds sur la porte ! Un cri m'échappa puis je me recroquevillais sur moi-même.
La paroi de bois finit par céder illuminant la pièce noire de lumières chaleureuses. Celle d'un feu ? De la Chaleur ! Une bouffé de chaleur commencée à inondé la pièce en quelques secondes puis des voix commencèrent à s'élever.

« Il y a une enfant ici. C'est sans doute la petite dont ce fumier parlait ! «
« Elle doit être morte de froid et de faim là-dedans ! »
« Elle est dans un piteux état... »

C'était deux voix de deux personnes de sexe opposés apparemment... Qui étaient-ils ? Puis une personne de grande taille franchi le seuil de mon lieu de torture, un homme, suivit de près par une femme à peu près du même âge. Tous deux s'approcher à allure lente et régulière pour ne pas m'effrayer sans doute et une fois à quelques pas de moi seul l'homme continua. Je le fixais un peu déboussolée je dois l'avouer, mais je n'avais pas peur. Et quand il s'accroupit à ma hauteur je lui sautai dans les bras !
Je ne me souviens plus exactement de ce qui se passa après lui avoir sauté dans les bras... je me souviens seulement de m'être réveillé dans un lit moelleux avec des couvertures douces et chaudes et le tout dans une pièce à température modéré éclairer par le feu doux d'une cheminée... Mais qui étaient ces gens ?
J'entendais des bruits de pas derrière la porte puis celle-ci s'ouvrit lentement. La tête de la femme de tout à leur dépassa puis sourit en me voyant réveillé. Je lui rendis son sourire un peu plus léger puis la regardait entrée avec un plateau dans les mains. Il dégageait une bonne odeur et fumer. De la nourriture... et chaude en plus ! Depuis combien de jours je l'attendais ?
J'engloutis mon repas si vite que je manquais de m'étouffer ! Heureusement qu'elle avait pensé à tout et avait apporté de l'eau. Ce qui était sûr c'est que je la faisais beaucoup rire !
C'est après avoir mangé ce qu'elle m'avait apporté qu'elle me demanda plus d'explication sur le pourquoi et comment je m'étais faite enfermer par ce vampire qu'ils avaient tué apparemment. Chasseurs de Vampires hein ? Je leur explique donc l'accident du manoir et la tragique histoire de ma famille ou plutôt de tout mon village.
Je ne voulais pas laisser de détails et j'eus même du mal à déglutir à certains moments... Mais je ne m'étais pas mise à pleurer c'était au moins ça !
A la fin de mon récit elle posa une main sur une de mes épaules pour me réconforter puis je lui adressai un bref sourire. Elle était si calme... Même pas une pointe de dégout quand je lui racontais le moindre détail de ce que j'avais vu... ou subit... Elle devait avoir l'habitude de ce genre de récit...

« Ça va aller maintenant... Nous allons prendre soin de toi... »

Soin de moi ? Je ne compris pas sur le coup... et ce n'ai qu'un jour sur un marché que j'entendis la femme m'appelait « Ma fille ». Ils m'avaient donc adopté comme étant leur fille...

Les mois et même les années qui suivirent en plus de l'éducation que je pouvais recevoir le couple m'apprenait à me défendre contre les créatures qui avaient anéantit mon passé. Leurs différents points faibles et une maitrise du combat au corps à corps avec et sans armes blanches.
C'est lors d'une sombre nuit d'hiver qu'ils m'envoyèrent en mission dans une ville remplit de vampire à ce qu'il se disait... Et la rumeur fut fondée quand j'arrivai sur place... D'abord, au premier croisement d'une rue je tombai sur un vampire et une de ses proies! Mais je n'ai pas eu le temps de réagir que je reçus un violent choc à la tête et tombai dans la neige... si froide...

Tout était de nouveau trouble... j'avais l'impression de revenir la première fois que je m'étais réveillée dans cette salle sombre... et je n'étais pas loin de la vérité... La salle était éclairée à la seule lueur d'une bougie et je pus reconnaitre malgré le trouble des barres de fer... un cachot?... Où étais-je tombée encore... Puis j'entendis des voix... masculines... et un visage d'ange sous des airs de démon m'apparut... Un garçon aussi séduisant ne pouvait être que vampire...

Et il disparut de mon champ de vision déjà très diminué étant encore sonnée, mais quand il disparut le grincement d'une porte en fer ne m'échappa pas. La grille de la cellule était ouverte... pourquoi?... Ce n'était pas le moment des questions lors de leur discussion j'avais entendu le mot esclave, proie, chasse et d'autres mot dont le sens me déplaisais énormément ...parlaient-ils de moi? Sans plus de cérémonie je sortis de cet endroit et me retrouver dans une immence salle... un haal? Je vis de nombreux visages blafards et compris où j'étais... En enfer...


[à la suite de cette histoire un Rp s'imposera dans un ancien manoir où peuvent se tenir des rassemblement vampirique,
si cela est permis, à la recherche d'esclaves ou autres peut importe ^^
si cela est possible il faudra peut-être un autre lieu ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katy Blackewell
{ Mannequin et Serveuse au More } - n°1309 | Miss Cat
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
Age ( RP ) : 21 ans
Race : Humaine
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: [Humaine] Furiae Fuji   Ven 1 Mai - 23:46

Bienvenue ! Encore désolée de l'erreur première >_<

Pis bon jeu ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Humaine] Furiae Fuji   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Humaine] Furiae Fuji
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Malraux, André] La condition humaine
» La Condition Humaine, André Malraux
» [2500 pts] Liste humaine (Khorne + Tzeentch)
» Fuji Festival - Japon - 27 au 29 Juillet
» Armure taille humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
x Beyond the Twilight x :: x Prologue :: . Présentations-
Sauter vers: